Régime sans gluten et cancer

 

Un régime sans gluten est un régime alimentaire excluant les aliments contenant du gluten qui est un composé protéique retrouvé dans de nombreuses céréales comme le blé, l'orge ou le seigle.

 

Pour les personnes diagnostiquées intolérantes au gluten, un régime alimentaire strictement sans gluten constitue le seul traitement efficace.

 

A noter que depuis quelques années maintenant une petite fraction de la population présentant une supposée sensibilité au gluten non-cœliaque recourt à ce type de régime.

 

Problème n°1 : Le régime sans gluten entraîne souvent une contamination de l'organisme par l'arsenic étant donné l'utilisation du riz comme céréale de substitution au blé. En effet, le riz sous la forme d'une graine ou d'une farine peut contenir plusieurs centaines de microgrammes d'arsenic par kilogramme. (voir " Régime sans gluten : attention à l'excès d'arsenic ! ")

 

Il n'est pas rare que dans un régime sans gluten, la consommation d'arsenic dépasse largement les 100 microgrammes par jour. En fait, cet élément chimique toxique est partout dans notre environnement alimentaire toutefois à des concentrations le plus souvent très faibles. On le trouve ainsi dans certaines eaux minérales et eaux du robinet de quelques régions françaises et par conséquent dans la bière, le café et tout ce qui contient de l'eau. Tout cela mis bout à bout avec un régime sans gluten amène l'organisme à présenter un niveau important de contamination à l'arsenic.

 

Il est bon de savoir que le risque de cancer associé à une consommation de 100 microgrammes d'arsenic par jour dans l'eau de boisson, était estimé à 26 cas de cancers internes pour 1000. (Annexe 63 - L'ARSENIC DANS LES EAUX DE BOISSON).

 

 

Problème n°2 : Le régime sans gluten modifie de façon considérable la flore intestinale avec réduction des bifidobactéries et augmentation des entérobactéries comme Escherichia coli.

 

référence scientifique

Gut Microbes 1:3, 135-137; May/June 2010.

Effects of a gluten-free diet on gut microbiota and immune function in healthy adult humans

 

D'autre part la réponse du système immunitaire en absence de gluten est diminuée et cela se traduit en particulier par un niveau d'interféron gamma nettement plus faible.

 

Changement du niveau d'interfèron gamma entre un régime normal et un régime sans gluten chez des sujets sains.

GFD : Régime Sans Gluten

 

 

Or l'interféron gamma protège l'organisme des agents pathogènes tels les virus, bactéries, parasites, et permet de ralentir la progression d'une tumeur cancéreuse.

 

Etude montrant la différence de volume d'une tumeur cancéreuse du pancréas après 28 jours en présence (+) ou en l'absence (-) d'un élément activant la croissance (PSC) et en présence (+) ou en l'absence (-) d'interféron gamma (IFNg)

 

références scientifiques

 - Br J Nutr. 2009 Oct;102(8):1154-60.

Effects of a gluten-free diet on gut microbiota and immune function in healthy adult human subjects.

 - Mol Cancer. 2011 Feb 10;10(1):13.

Studies on mechanisms of interferon-gamma action in pancreatic cancer using a data-driven and model-based approach.

 

L'arsenic induit plusieurs types de cancer et en particulier le redoutable cancer du pancréas, et ce, en favorisant, parmi d'autres réactions, la libération dans le sang d'une enzyme de la famille des gélatinases appelée MMP-91). Cette enzyme est indispensable au développement d'un cancer, car elle intervient dans la dégradation du ciment intercellulaire permettant l'extension de la tumeur.

 

1) il est utile de savoir qu'à côté de l'arsenic, la cigarette est également capable d'induire une augmentation du niveau de MMP-9 dans le sang, ce qui explique que l'on développe parfois aussi un cancer en fumant.

 

En résumé : L'interféron gamma et même le gluten protègent l'organisme de l'effet cancérogène de l'arsenic et de toutes les substances et virus capables d'induire un cancer. En effet, le gluten a la propriété d'activer les cellules Natural Killer (NK) qui se comportent alors à la fois comme des sentinelles et des tueuses de cellules anormales. Les cellules NK font partie de la première ligne de défense de l’organisme. Elles sont capables de tuer sélectivement les cellules tumorales dès leur apparition. Le régime sans gluten réduit sur le long terme le nombre de cellules NK et l'interféron gamma très fortement et cela peut entraîner l'apparition d'un cancer.

 

Un régime sans gluten est donc à proscrire chez un sujet atteint d'un cancer qui a déjà le système immunitaire bien affaibli !

 

 

Conclusion

 

En dehors du cadre de la maladie coeliaque, un régime sans gluten est utile en tant que régime diagnostic sur une courte durée (3 mois) pour rechercher l'origine d'une pathologie ou vérifier qu'elle résulte bien d'une activation du système immunitaire. Si le système immunitaire est effectivement impliqué dans une pathologie, il est alors possible de réduire son activation par d'autres moyens que le régime sans gluten et / ou neutraliser les éléments, en particulier les protéines inflammatoires qu'il génère en présence de gluten.

 

Sur une longue durée et hors maladie coeliaque, ce régime parait potentiellement dangereux chez les individus non diagnostiqués intolérants au gluten du fait de la présence d'arsenic dans l'alimentation. On sait que l'ingestion de ce métal augmente le risque de cancer et cela est d'autant plus vrai si l'organisme présente des défenses immunitaires réduites. Mais en dehors de la quantité d'arsenic absorbée et du niveau de défense immunitaire, il y a aussi le problème lié à la façon avec laquelle l'organisme gère et élimine l'arsenic et d'un individu à un autre il peut y avoir d'énormes différences.

 

Ainsi il se peut tout à fait que le Dr Jean Seignalet qui fut en son temps un ardent défenseur du régime sans gluten, et qui mourut des suites d'un cancer du pancréas à l'âge de 67 ans, présentait dans son organisme des anomalies au niveau du métabolisme et de l'élimination de l'arsenic, anomalies dont il n'avait évidemment pas connaissance et qui contribuèrent malheureusement au développement de la pathologie qui mit fin à sa vie !

 

 

références scientifiques

 

Cancer Epidemiol Biomarkers Prev. 2013 Nov;22(11):1944-53.

Arsenic exposure and cancer mortality in a US-based prospective cohort: the strong heart study.

 

BMC Cancer. 2013 Mar 12;13:111.

Pancreatic cancer clusters and arsenic-contaminated drinking water wells in Florida.

 

Gut. 2012 Nov;61(11):1583-8. Epub 2011 Dec 19.

Pancreatic cancer risk and levels of trace elements.

 

Environ Health Prev Med. 2011 May;16(3):164-70.

Cancer excess after arsenic exposure from contaminated milk powder.

 

J Natl Cancer Inst. 2010 Mar 3;102(5):360-1.

Unusual cancer excess after neonatal arsenic exposure from contaminated milk powder.

 

Cell Signal. 2007 Apr;19(4):782-90.Inhibitory effects of interferon-gamma on activation of rat pancreatic stellate cells are mediated by STAT1 and involve down-regulation of CTGF expression.

 

J Transl Med. 2013; 11: 262.

Comprehensive analysis of the percentage of surface receptors and cytotoxic granules positive natural killer cells in patients with pancreatic cancer, gastric cancer, and colorectal cancer

 

Dis Markers. 2016;2016:9895721.

Expressions of Matrix Metalloproteinases 2, 7, and 9 in Carcinogenesis of Pancreatic Ductal Adenocarcinoma.

 

Am J Ther. 2016 Feb 5.

Expression of Matrix Metalloproteinases-2/-9 is Associated With Microvessel Density in Pancreatic Cancer.

 

J Expo Sci Environ Epidemiol. 2013 Mar;23(2):163-9.

Environmental arsenic exposure and serum matrix metalloproteinase-9.

 

BMC Cancer. 2014 Oct 2;14:738.

Elevation of MMP-9 and IDO induced by pancreatic cancer cells mediates natural killer cell dysfunction.

 

J Expo Sci Environ Epidemiol. 2016 Sep;26(5):445-51.

Relation of dietary inorganic arsenic to serum matrix metalloproteinase-9 (MMP-9) at different threshold concentrations of tap water arsenic.

 

Environ Health. 2015 Dec 4;14:92.

Elevated concentrations of serum matrix metalloproteinase-2 and -9 and their associations with circulating markers of cardiovascular diseases in chronic arsenic-exposed individuals.

 

 

 

 

références scientifiques

 

Cancer Epidemiol Biomarkers Prev. 2013 Nov;22(11):1944-53.

Arsenic exposure and cancer mortality in a US-based prospective cohort: the strong heart study.

 

BMC Cancer. 2013 Mar 12;13:111.

Pancreatic cancer clusters and arsenic-contaminated drinking water wells in Florida.

 

Gut. 2012 Nov;61(11):1583-8. Epub 2011 Dec 19.

Pancreatic cancer risk and levels of trace elements.

 

Environ Health Prev Med. 2011 May;16(3):164-70.

Cancer excess after arsenic exposure from contaminated milk powder.

 

J Natl Cancer Inst. 2010 Mar 3;102(5):360-1.

Unusual cancer excess after neonatal arsenic exposure from contaminated milk powder.

 

Cell Signal. 2007 Apr;19(4):782-90.Inhibitory effects of interferon-gamma on activation of rat pancreatic stellate cells are mediated by STAT1 and involve down-regulation of CTGF expression.

 

J Transl Med. 2013; 11: 262.

Comprehensive analysis of the percentage of surface receptors and cytotoxic granules positive natural killer cells in patients with pancreatic cancer, gastric cancer, and colorectal cancer

 

Dis Markers. 2016;2016:9895721.

Expressions of Matrix Metalloproteinases 2, 7, and 9 in Carcinogenesis of Pancreatic Ductal Adenocarcinoma.

 

Am J Ther. 2016 Feb 5.

Expression of Matrix Metalloproteinases-2/-9 is Associated With Microvessel Density in Pancreatic Cancer.

 

J Expo Sci Environ Epidemiol. 2013 Mar;23(2):163-9.

Environmental arsenic exposure and serum matrix metalloproteinase-9.

 

BMC Cancer. 2014 Oct 2;14:738.

Elevation of MMP-9 and IDO induced by pancreatic cancer cells mediates natural killer cell dysfunction.

 

J Expo Sci Environ Epidemiol. 2016 Sep;26(5):445-51.

Relation of dietary inorganic arsenic to serum matrix metalloproteinase-9 (MMP-9) at different threshold concentrations of tap water arsenic.

 

Environ Health. 2015 Dec 4;14:92.

Elevated concentrations of serum matrix metalloproteinase-2 and -9 and their associations with circulating markers of cardiovascular diseases in chronic arsenic-exposed individuals.